Archives Les newsletters

Gorom-Rennes-Gorom

Newsletter No 2 Novembre 2017

Merci de soutenir avec nous l’action de l’association Gorom-Rennes-Gorom et, au delà, les transformations qui s’opèrent chez les peuls Wodaabe de la zone de Tadist, au Niger.

I – Les projets au Niger

a) Le puits

 

Le creusement du puits était interrompu depuis le mois de juin. La roche (silex) au fond du puits n’avait pas été dépassée. L’eau avait alors envahi le puits en raison de la présence notoire d’eau à proximité (confirmée par un puits creusé à 3km) et d’une saison des pluies exceptionnellement abondante cette année. Pour continuer à creuser, il fallait trouver une solution pour éliminer l’eau sans gaspillage.

eau 1

Le bilan de fin de travaux (« rapport final de suivi technique pour les travaux de réalisation du puits de Tadist ») rédigé par la Direction de l’hydraulique et de l’assainissement du département de Tchintabaraden vient de nous parvenir. Ce document était nécessaire pour pouvoir recevoir la deuxième tranche des subventions et les 2 200€ octroyés au projet d’internat par la ville de Rennes.

Les difficultés liées aux travaux de fonçage du puits de Tadist ont été de trois ordres :

– personnel de l’entreprise (main d’œuvre non qualifiée) dont la présence était très irrégulière, perturbant ainsi le rythme du travail ;

– terrain : du début des travaux à la fin, il y a eu six traversées de terrains durs et deux traversées de terrains éboulant dont le cuvelage nécessitait une attention particulière ;

– vidange du puits pour continuer les travaux après suspension due à la saison des pluies.

Vers la mi-octobre, Daroussa nous informait par téléphone qu’il avait enfin obtenu l’accord de puiser l’eau du puits. Jusque là, la population de Tadist ne pouvait pas extraire l’eau. Quelques milliers de litres attendent déjà d’être utilisés par les habitants. Mais comment l’extraire ? (il semblerait que la méthode traditionnelle soit trop longue). Daroussa se met en quête d’un dispositif de pompage, à la location probablement dans un premier temps. Il reste la question du stockage hors du puits.

b) L’internat

internat 1internat 3internat 4.jpg

L’internat peut compter actuellement sur 15 parrains pour les 15 collégiens et collégiennes présents à la rentrée. Il n’y a pas eu d’élèves à se présenter à l’examen de fin de Primaire cette année : les prochains se présenteront à l’issue de l’année scolaire 2017-2018.

L’association Tabarkat recherche actuellement à Tchintabaraden un professeur qui puisse se déplacer à l’internat pour dispenser des cours du soir aux élèves.

Tabarkat a demandé le versement de 2 000€ à la rentrée du Collège pour financer l’achat d’uniformes, de la vaisselle et rémunérer un peu le couple qui s’occupe des jeunes sur place. L’an passé, une avance similaire avait été réalisée par notre association. GRG a ainsi transféré 2 000€ + 2 000€ pour l’école de Tadist.

Pour l’internat, il y a encore des aménagements à réaliser : panneaux solaires, raccordement au service d’eau, bibliothèque, aménagement pour que filles et garçons soient bien séparés la nuit, mais aussi agrandissement du mur d’enceinte de l’internat. Tabarkat fait réaliser des devis pour préparer les travaux.

Les latrines seront financées sur nos fonds propres, nous avons monté le dossier FAD pour 2 200Є concernant les aménagements intérieurs et les panneaux solaires et nous solliciterons également les syndicats des eaux pour les 2 200€ de raccordement au réseau.

c) École primaire de Tadist :

Nous attendons les nouvelles de la rentrée. Combien d’enfants sont finalement rentrés à l’école ? D’habitude, l’école accueille une 30aine d’élèves peuls et touaregs. Ce que nous savons fermement est que l’enseignant est toujours là pour la classe malgré quelques craintes à la rentrée.

d) Projet de coopération décentralisée Tadist / Saint-Jacques-de-la-Lande

L’association Gorom-Rennes-Gorom souhaite mettre en place une coopération décentralisée avec la commune de St-Jacques-de-la-Lande.

Daroussa a pu s’entretenir avec le maire de Tchintabaraden, fin août. Nous n’avons pas eu la teneur exact de leur rencontre. Nous lui avons demandé le compte-rendu de cette entrevue pour donner suite ou non à cette orientation auprès des élus de St Jacques. Tabarkat prévoit une deuxième rencontre avec les élus locaux de Tchintabaraden. Ils doivent trouver un accord entre des projets pour Tadist et d’autres pour la ville de Tchinta.

e) Les chèvres

Grâce aux différents dons récoltés lors de sa venue en France cet été, Daroussa a acquis 62 chèvres et 2 boucs. L’association Tabarkat a opté pour une gestion collective de ce troupeau plutôt qu’une distribution dans les familles pour éviter que celui-ci ne disparaisse. Deux gardiens ont été nommés.

II – La vie de l’Association

Daroussa est venu en France cet été pour faire le point sur les différents projets et vendre des bijoux issus de l’artisanat peul et touareg. Merci à toutes celles et à tous ceux qui lui ont ouvert leurs portes, merci aussi à toutes les boutiques, les coop bio, et les particuliers qui lui ont permis d’organiser des ventes dans leurs murs !

Repas concert du 11 novembre 2017

Repas concert en soutien au village peul de Tadist, au Niger. Samedi 11 novembre à partir de 19h30 à l’Épi Condorcet (10 rue François Mitterrand, à St-Jacques de la Lande). 15€/adulte et 8€/-12 ans. Réservations : 02 99 78 10 30 ou 06 83 61 12 18 ou 06 89 56 47 05

Marché de Betton

Le 3 décembre 2017 à Betton.

Container

Un container est en attente d’envoi depuis 2 ans (5 machines à coudre, fauteuil roulant, etc…).

Idées : faire un tri du contenu en attente et voir ce qui est important. Financer un envoi vers le Niger.

Il faut compter autour de 150€ par M3 pour l’envoi au Burkina.

Festival

Cette année, l’association s’implique dans le Festival des Solidarités (ex semaine de la solidarité) du 16 novembre au 3 décembre. Elle est partenaires de plusieurs manifestations, expositions et conférences. Parmi celles-ci, une soirée sur le « Niger : difficultés des populations du Nord et actions de développement », qui se déroulera à la Maison Internationale de Rennes le lundi 27 novembre prochain, à partir de 20h.

III- Et aussi…

– des réunions qui rassemblent le bureau tous les deux mois pour traiter les demandes de Tabarkat et voir comment nous pourrions y répondre ;

– des réunions au Conseil départemental, à la MIR, à l’ Épi Condorcet… nos partenaires habituels ;

– des visites à nos deux groupes de mamies-tricoteuses qui nous fournissent en couvertures et autres pulls que nous envoyons au Niger ;

– des rencontres liées aux besoins ponctuels.

Texte permanent

Soutenez Gorom Rennes Gorom ! Faites un don ! Parrainez !

https://goromrennesgorom.wordpress.com/

asso.gorom@gmail.com

N’oubliez pas que les élèves du Primaire et du Collège ont encore besoin de parrains et de marraines.

N’hésitez pas à en parler autour de vous et à diffuser notre bulletin de parrainage.

Gorom-Rennes-Gorom

Publicités
Cet article a été publié dans Archives. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s